La Grande Musique

La Grande Musique aborde le sujet grave des secrets de famille sous une forme où on rit beaucoup. Une alchimie rare et réussie, portée par une distribution dont on ressent le plaisir, une pièce fédératrice visible par tous qui mérite de s’installer dans le paysage théâtre pour plusieurs saisons.

Lire la suite

Amour amère

Amour amère est une pièce mythique qui emmène le spectateur dans les méandres de l’amour quand l’amour est inconditionnel, qui le conduit à s’interroger sur des questions éternelles, qui lui laisse la conclusion, et à travers elle, le soin de se juger autant qu’il juge le personnage. Jean-Pierre Bouvier est monstrueusement bon dans l’interprétation de ce personnage. Texte de Neil Labute, version française Dominique Piat.

Lire la suite

Piège Mortel – Théâtre La Bruyère

J’ai pris un vrai pied, assis au milieu du deuxième rang du théâtre La Bruyère, à voir se succéder les coups de théâtre de Piège Mortel, l’histoire de Sydney Brown, auteur de pièces policières en panne d’inspiration, qui a besoin d’un succès à tout prix. Il reçoit le Piège Mortel, d’un de ses jeunes élèves. Il le fait venir pour travailler sur le texte, lui voler la pièce. Sera-t-il prêt à tout pour l’avoir ?

Piege

Lire la suite

Chanson Plus Bifluorée – Théâtre La Bruyère

Ca devait arriver un jour, c’est fait, je me suis fait chier à un spectacle de Chanson Plus Bifluorée. Pour Le Grand Casting, leur précédent spectacle mal né, je m’étais ennuyé, vraiment là… je me suis fait chier, il n’y a pas d’autre mot.

Pourtant je les aime, ces trois là, Sylvain, Michel, Xavier. J’ai vu tous leurs spectacles, depuis 1990, oui, ça fait du chemin. Mes enfants on entonné les CD dans la voiture. A Paris, en province.

Le spectacle ronronnait dans ses pantoufles, pour un public conquis d’amateurs qui reviennent tous les ans chantonner les airs connus. Des nouveautés ? si peu. Oui, des évolutions, citer Nolwenn Leroy au lieu de Patrick Bruel, bel effort.

Et se tromper dans les paroles de chansons qu’on fait depuis 10 ans ? vraiment ?

Un peu de chanson engagée ? pourquoi pas, mais alors faut y aller vraiment. De la parodie ? oui, c’est pour ça que je vous aime, mais pas pour voir éternellement une parodie des Trois Cloches (Edith Piaf, décédée en 1963, les Compagnons de la Chanson, terminés en 1985).

C’est vrai, on est le bon public. Là, j’avais emmené 8 personnes. 18/12/2014 : 12 personnes; 29/12/2015 : 6 personnes. L’an prochain, je reviendrai. Seul. Pour voir.

Au premier rang, au milieu du premier rang, il y avait un vrai fan, qui a demandé, attendu, réclamé Le Moteur à Explosion. On parle juste d’un titre qui était déjà dans leur spectacle de 1990. Mais non, c’était compliqué de sortir de ses pantoufles, de le lui faire en rappel supplémentaire.

Je crois que pour ça je leur en veux vraiment.

Baroudeur et Fléchette étaient là, venus voir des titres du catalogue qui remuent et dont ils avaient vus les vidéos, ils attendent encore. OliveOyl s’est ennuyée, elle n’aime pas trop le genre.

A tout hasard : le site du théâtre.