À propos

Un jour, je suis passé devant le Petit Journal Montparnasse, qui annonçait pour le soir même que Pierre Bachelet allait y fêter ses 60 ans. J’ai eu envie d’y aller, j’ai pris mon téléphone, appelé le ban de mes amis, pour qui « Pierre Bachelet… », l’arrière ban de mes amis, pour qui « Pierre Bachelet ! » mais qui n’était pas disponible, mais vraiment, une autre fois, prévenu un peu avant…

Je ne suis pas allé au concert. C’était au printemps 2004. L’hiver suivant, Pierre Bachelet est mort, et j’ai compris qu’on n’avait qu’une vie, qu’une occasion de faire les choses.

Alors depuis je fais les choses, je suis mes envies, et je les savoure. Ou pas.

Parce que la vie est un voyage, et que la mienne ne sera pas un beau voyage vers la tombe, avec l’intention d’arriver sain et sauf dans un beau corps bien préservé, je préfère déraper d’un bout à l’autre, terminer totalement usé, de la musique dans les oreilles, des huitres et du fromage sur la table, une pinte de bière brune à la main, une fille sur les genoux, et laisser de bons souvenirs à mes proches, qu’ils chantent en chœur « Nom d’un chien, quel voyage ».

D’aucuns m’ont regardé avec incompréhension, d’autres avec envie. Certains ont voulu m’accompagner, sans réellement venir, il aurait fallu les attendre. Beaucoup voulaient partager.

Cette page est mon feu de camp, autour duquel je viens me poser, à la fin de la journée (allez, d’une dure journée de labeur, d’une belle journée d’émotions, comme vous le sentez).

Je l’ai faite pour mes amis, ceux qui me disent « toi qui sort souvent, qu’est-ce que tu nous conseille ? », c’est la pire des questions, je sais ce que j’aime, pas ce que vous aimeriez.

J’y parle de mes émotions, mes impressions, des spectacles que j’ai vus. Des émotions, ds impressions, pas de la technique, pas de la critique. Le spectacle est bon ? Peut-être, mais qu’est-ce que bon ? J’ai aimé ? On verra. Est-ce que vous aimeriez ? Je ne sais pas. En essayant de ne pas blesser ceux qui n’étaient pas au top ce jour là dans une petite salle (sauf quand vraiment…).

Parfois Baroudeur (2009), PtiBonom (2000), Fléchette (2010) ou OliveOyl sont là. Parfois.

Vous voulez venir, une fois ou l’autre ? venez, bien sûr, c’est bon de partager les émotions.

Guillaume d’Azémar de Fabrègues
guillaume.dazemar@outlook.com
@GAFStrangeQuark

Deux autre pans de mon univers : Le Strange Quark et Le Jardin Repause

L’ensemble des textes publiés sont des créations de Guillaume d’AZEMAR de FABREGUES. Leur citation et leur partage sont autorisés sous réserve du crédit de l’auteur par son pseudonyme (GAF, the Strange Quark) ou par son nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s