Piège Mortel – Théâtre La Bruyère

J’ai pris un vrai pied, assis au milieu du deuxième rang du théâtre La Bruyère, à voir se succéder les coups de théâtre de Piège Mortel, l’histoire de Sydney Brown, auteur de pièces policières en panne d’inspiration, qui a besoin d’un succès à tout prix. Il reçoit le Piège Mortel, d’un de ses jeunes élèves. Il le fait venir pour travailler sur le texte, lui voler la pièce. Sera-t-il prêt à tout pour l’avoir ?

Piege

Je ne répondrai pas à cette question, Nicolas Briançon nous l’a interdit à la fin de la représentation, et comme il l’a fait le révolver à la main…

J’ai trouvé Nicolas Briançon (Sydney Brown) magistral dans son interprétation comme dans son jeu, juste du début à la fin, capable de faire basculer l’ambiance de la franche rigolade à la froide interrogation en un seul regard. Cyril Garnier (l’élève) et Virginie Lemoine (Myra, sa femme), lui donnent une excellente réplique.

Et là, j’ai un problème. Je crève d’envie de vous dire ce que j’ai aimé, là où j’ai été surpris, le moment où Baroudeur a été emporté par ses émotions (il était là, il a adoré), mais tout ce que je pourrais vous dire vous dévoilerait quelque chose, vous ôterait la surprise d’un coup de théâtre, l’expression est à prendre au pied de la lettre.

Il y a de la folie, du suspense, des surprises, de l’humour, de la terreur, des pièges, la mort rôde. Un texte enlevé, un jeu rythmé, au moment où vous croirez pouvoir reprendre votre respiration, l’intrigue vous la coupera à nouveau, et, comme une balle de flipper qui semblait ralentir, repartira à toute vitesse dans une autre direction. Voilà. J’ai vécu cette représentation comme une superbe partie sur un nouveau flipper.

Eric Métayer conclut son Mot du Metteur En Scène par cette phrase : Piège Mortel, c’est la pièce qui vous fera dire à vos amis « Je ne peux rien te dire… Mais… Non c’est… Non, rien, vas-y…! ».

Si vous y allez, ne relâchez pas votre attention, parce que… non, je ne veux rien vous dire, c’est… mais… non… en tout cas la seule chose que je peux vous dire, c’est que j’ai pris un pied mortel à voir Piège Mortel.

Au théâtre La Bruyère, du mardi au samedi à 21h00, le samedi à 15h30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s