Félicie – théâtre du Gymnase

En une phrase : l’initiation de Félicie, jeune ingénue qui a réclamé à sa marraine le don de plaire, et qui fait l’expérience de la passion.

J’aime bien le théâtre de Marivaux, quand on joue avec, quand on met l’emphase sur le milieu transgressif de la pièce plus que sur la fin moralisatrice.

Le flyer annonçait clairement les choses, la lettre serait respectée. Costumes d’époque, vers scandés d’une façon telle que les acteurs font des pauses au milieu des phrases, emphase mise sur la morale. Eclairage étrangement travaillé, ou positionnement hasardeux, les acteurs se retrouvent souvent un peu en dehors de la tache de lumière.

J’ai bien aimé le début, la première scène, avec un parti pris très Disney. Avec une mention pour le jeu de Bienveillance, Vertu et Tentation, plus convaincant que celui du reste de la troupe.

OliveOyl, qui avait choisi de voir cette pièce, a été « déçue, en particulier par le jeu de Félicie ».

Le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s