Entre deux mondes – Tremplin Théâtre

Que se passe-t-il quand on est entre deux mondes, entre le monde de la vie et le monde de la mort ? La compagnie Les Contes de la Vallée en donne sa vision au Tremplin Théâtre, dans une pièce moderne, presque une performance artistique, une vision poétique.

mondes

J’ai eu du mal à rentrer dans la pièce, qui commence par l’arrivée d’un être noir, étrange, joué par Jade Paganon-Simon. Je l’ai d’abord considérée comme une performance, mêlant une forme de jeu, une expression poétique, un peu de danse. Quand Juliette Langrognet, fille fleur, est arrivée, j’ai commencé à saisir.

Mes compréhensions successives ? J’ai d’abord perçu l’Etre Noir comme un démon diabolique, puis comme la mort, pour enfin la percevoir comme la vie de la Fille Fleur, ou du moins le pan de sa vie qu’elle a du mal à accepter, qu’il faut qu’elle accepte avant de poursuivre son voyage, avant de disparaître. Là, les choses se sont mises en place, j’ai commencé à écouter le texte d’Emilia Santucci. Un texte plein de poésie, d’aphorismes exprimés par deux êtres lunaires qui semblent, eux, coincés pour l’éternité dans cet (absence d’)espace-temps entre deux mondes. Un texte plein de maturité, presque surprenant, une réponse paisible à des questions qu’on se pose plus tard.

La mise en scène est très moderne, elle profiterait d’une plus grande scène, les structures dans lesquelles l’Etre Noir va aller se nicher entravent les danses de la Fille Fleur.

Les chansons – il y a quelques passages chantés dans la pièce – et la musique presque obsédante, lancinant, qui accompagne la pièce ont été écrites pour elle. Elle apportent une légèreté qui fait un contrepoids bienvenu à la sombreur (oui, je sais, Mr Correcteur, mais « obscurité » serait ambigu) de la pièce.

A l’arrivée, un beau spectacle moderne et complet, moins familial que l’horaire ne pourrait le laisser penser, par une troupe enthousiaste et souriante, qui apporte une réponse finalement optimiste à une question qu’on se posera tous un jour.

Au Tremplin Théâtre jusqu’au 28 mai, le dimanche à 16h00.

Le site de la Compagnie Les Contes de la Vallée

La pièce est éligible aux P’tits Molières

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s