La vie est une chienne, Jordan – Ciné XIII Théâtre

En une phrase : si vous vous demandez à quoi ça sert la vie, quand vous avez cessé d’être des enfants, pourquoi les choses ne se passent jamais comme prévu… les Capillotractés ont la réponse, ils se délectent de ces moments de joies où les rêves se trouvent soudainement anéantis par la réalité, ils savent rire de la vie et de ces grands moments qui nous construisent.

Une belle comédie de vie, ce soir, au Ciné 13 Théâtre, avec La vie est une chienne, Jordan. Ne pas oublier la virgule, qui donne tout son sens au titre… quand vous saurez qui est Jordan 😉

La Vie Est Une Chienne, Jordan, c’est une pièce pour une troupe, 5 comédiens (Margaux Bonin, Bertrand Lagnes, Julia Kouakou, Antoine Quintard, Max Millet) jouent Margaux, Bertrand, Julia, Antoine et Max, 5 amis qui vivent et ressentent, on les rencontre au spectacle de fin d’année de l’école maternelle, au moment où ils découvrent que le Père Noël n’existe pas, au moment où ils quittent l’enfance, à l’adolescence, à l’entrée dans le monde adulte, au premier mariage, j’en oublie forcément.

Les Capillotractés reconstituent pour nous chacun de ces moments, avec un trait précis, sans forcer le trait. J’ai ri à chaque tableau, d’émotion et non de moquerie, parce que c’est juste, c’est exactement ça. Chacun, tour à tour, connaitra son moment de solitude, le jeu de chacun m’a emmené dans une empathie totale.

Il n’y a pas de situation inextricable, d’intrigue alambiquée, pas de premier rôle mis en avant, il y a juste la vie telle qu’elle est, dans laquelle chacun prend tour à tour sa place, dont on peut rire ou pleurer, autant en rire, ça la rendra plus agréable. À nouveau, un rire d’émotion empathique, et non un rire de moquerie, je ne riais pas d’eux, je riais avec eux.

La pièce écrite par Margaux Bonin fonctionne, la troupe fonctionne, chacun sera tantôt devant, tantôt derrière. J’ai une admiration poussée pour la façon dont ils jouent le tableau pendant lequel les derniers lambeaux d’enfance disparaissent lorsqu’une princesse fête ses 12 ans.

C’est une pièce qui mérite le Prix Spécial du Jury, le prix qui récompense la pièce qui n’est ni la meilleure ci ni la meilleure ça, mais qui a fait le plus de bien.

J’ai aimé, Baroudeur a aimé.

Je devrais inventer la catégorie PastilleValda, pour les pièces de troupe qui font juste du bien, mais qui le font tellement bien, et y mettre Comédiens, vue deux fois l’an dernier au Théo Théâtre, et La Vie Est Une Chienne, Jordan, pourvu qu’ils prolongent, j’en veux encore. Parce que même si on continue à grandir…

le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s