Le Nez – Théâtre 13

Au Théâtre 13, Ronan Rivière présente une adaptation du Nez de Gogol, dans laquelle le Nez est une allégorie du sexe. Un point de vue intéressant et amusant, qui manque parfois de rythme. Et la première pièce que j’aurai vu jouée par des acteurs masqués, ce qui ajoute un niveau de lecture bienvenu à la pièce.

Sur la scène, un décor de comedia del arte, un ensemble d’arches, peut-être un pont, des remparts, les murs d’une maison. Nous voilà chez un barbier, qui va trouver un nez dans la miche de son déjeuner. C’est le nez du Major Kovaliov, Assesseur de Collège. Un nez qui va vivre sa vie, bien coquin, jusqu’au moment où il retrouvera sa place.

Ronan Rivière s’est librement inspiré de la nouvelle de Gogol. On n’est plus au milieu du dix neuvième siècle quand les pères choisissent le mari de leur fille, pas encore au vingt et unième quand les filles décident de leur vie. Et le nez n’est plus un acteur de la vie publique, il est un acteur de la vie privée.

Dans son adaptation, le Nez est sensuel, il peut répondre aux attentes d’une jeune femme, la rendre enceinte (contribution triviale disponible sur demande). Son point de vue permet une lecture presque logique du texte, au prix, peut-être, de son surnaturel.

Les acteurs sont tous masqués pendant toute la pièce. On les entend généralement correctement, malgré un son assourdi, il manque les résonances, certaines sifflantes. Des voix bizarres, donc, comme dans une cellule d’enregistrement, du coup parfois couvertes par la musique jouée en direct.

Les masques glissent parfois, ajoutent (involontairement ?) un niveau de lecture à la pièce, ils contribuent à l’analogie Nez = sexe, puisque, sauf exception, tous les nez sont dissimulés

La pièce est courte, elle dure une heure et quart. Elle manque parfois de rythme et connait quelques longueurs.

A l’arrivée, une version intéressante et amusante de la nouvelle de Gogol à laquelle le fait de jouer masqué ajoute un niveau de lecture bienvenu.

Au Théâtre 13 (Jardin) jusqu’au 11 octobre 2020
Du mardi au samedi : 20h00 – dimanche : 16h00

Texte : Ronan Rivière d’après Nicolas Gogol
Avec : Laura Chetrit, Michaël Giorno-Cohen, Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Jean-Benoît Terral, Amélie Vignaux, Olivier Mazal
Mise en scène : Ronan Rivière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.