Jessica Gabrielle – Café de la Danse

Jessica Gabrielle en voix-guitare ? J’avoue, j’étais curieux, habitué à l’entendre avec son groupe. J’ai la réponse, j’ai été séduit.


Au Bus Palladium, Jessica Gabrielle avait mis le feu, entrainant son public – et celui des autres – dans un rythme insensé, il était impossible de rester immobile. Au Café de la Danse, mes émotions n’avaient rien à voir, les titre s’enchainaient, je regrettais de n’avoir personne à côté de moi avec qui échanger un regard, à qui serrer la main, à bousculer d’un coup de bassin.

Jessica Gabrielle chante l’amour, ses amours, ses amours et ses blessures. Avec une voix qui répond à son âme, parfois ingénue, cristalline et fragile, parfois solide, soul, venant des tripes. Voilà un instant intimiste, qui donne envie de se regrouper autour d’elle sur la scène, se serrer les uns contre les autres pour se réchauffer le corps, le coeur. Voilà sa voix qui prend son ampleur, la voute se couvre d’étoiles, le monde est à elle.

Un set trop court, mes airs fétiches sont là, Give It All, Goodbye, Crazy, Run. Des instants, des instants dans lesquels la salle se retrouve.

L’avantage ? dans cette configuration on saisit le sens des paroles, légères… ou pas.

Jessica Gabrielle, retenez ce nom, quand vous le verrez sur une affiche, votre âme saura où se réchauffer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s