Au fil du temps

Au fil du temps, un court métrage de 10 minutes. Ça c’est factuel. Un coup de poing, ça c’est mon émotion.

10 minutes pour raconter une histoire simple, l’histoire la plus simple, un homme, deux femmes, ils sont dans là chambre où ils ne sont pas supposés se rejoindre, elle laisse des messages sur son répondeur.

10 minutes qui ont commencé en m’attrapant par les tripes, et qui me les ont serrées ensuite.

Deux acteurs silencieux, leur jeu est une danse, la danse des corps, la danse des coeurs, la danse des âmes, et puis leur danse devient le jeu, la lumière danse avec eux, hypnotisante comme la musique d’Adrien Graf devient peu à peu obsédante, la tension monte avec la voix du répondeur, la seule voix qu’on entend.

Mike Desa est lui, Mélodie Décultieux est elle, mis en scène par Tom Guillaumot-Treppoz, retenez ces noms, vous les verrez un jour en grand sur des affiches.

Une histoire simple, racontée mille fois. Racontée de tant de façons verbeuses, moralisatrices ou larmoyantes.

Là, l’histoire simple est racontée de la façon la plus cash et la plus réaliste. Il n’y a pas de vie imaginaire, fantasmée ou enjolivée, il y a juste la vie, comme elle est. Et ça marche, ça marche magistralement bien.
Et ça m’a touché. Bravo, et merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s