Popper (Hanokh Levin, mes Marie Frémont)

Popper : très belle surprise que ce vaudeville grinçant de Hanokh Levin mis en scène par Marie Frémont pour la compagnie En Chair et en Notes. Un triangle où la douleur devient le levier du pouvoir sur l’autre. J’ai savouré, la forme et le fond.

Sur la scène, un canapé rouge, une porte. Shvartziska, oh ma Shvartziska...

Shvartz voudrait embrasser le rikiki de sa femme, son petit doigt… mais elle ne veut pas. Shvartz part fâché, voilà Popper, l’ami du couple, que Shvartziska envoie expliquer à Shvartz pourquoi elle n’a pas voulu que son mari lui embrasser l’auriculaire. Tirant le fil de ce petit fait de vie, Hanokh Levin va nous emmener, dans un road movie effréné, explorer la vie du couple Shvartz et de son jouet Popper, où les uns souhaiteront la mort de l’autre. En chemin, on croisera Koulpa, fille facile à l’esprit sain, et Katz, intermédiaire perpétuellement égaré.

Le texte de Hanokh Levin trace un triangle où chacun dépend de la relation entre les deux autres pour exister vraiment, une relation malsaine où l’amour est pervers et la souffrance habituelle. Sans rien nous dire de ce qui occupe leurs journées, il nous fait partager leurs nuits, ces nuits où la maladie est présente, ces nuits qu’ils ont besoin de pimenter pour ne pas sombrer dans l’ennui.

Marie Frémont s’est emparé de cette mécanique de dépendance mutuelle, l’a mise en scène sur un rythme très cut, on passe en un instant de l’appartement des Shvartz à celui de Popper. Tous les comédiens sont musiciens, ils soulignent l’action par des virgules jouées en live, par quatre chansons composées pour la pièce par Paul-Marie Barbier, qu’on aimerait pouvoir retrouver.

Popper peut se prendre au premier degré, comme un vaudeville grinçant, déjà à niveau le spectateur passera un excellent moment, s’amusant de ces personnages qui n’ont pas su grandir. Le texte va l’emmener plus loin, qui analyse petit à petit les conséquences de la psychose commune qui unit les trois principaux personnages. Chacun d’eux souffre, dans son corps ou dans son âme, impose sa souffrance aux deux autres. Chacun d’eux choisit sa victime, utilise sa propre douleur pour en provoquer une plus grande chez elle.

Les trois personnages principaux sont interprétés avec talent par Camille de Preissac, Maxime Guinebault et Célian d’Auvigny, qui sauront installer à certains moment une tension sensuelle intense entre eux. On repart rassuré sur le devenir des personnages secondaires joués par Clément Barthelet et Camille Arrivé, qui s’en sortent heureusement sans maladie ni dommage.

Le texte est passionnant, le spectateur s’attache au devenir de chacun des cinq personnages, ressent leurs émotions, leurs sentiments, éprouve leur désir, leurs désirs. Ces désirs dont ils ont besoin qu’ils restent inassouvis pour trouver dans la maladie, la domination et la souffrance ce qui donne un sens à leur vie.

J’allais un peu curieux découvrir Popper, je me suis laissé embarquer dès les premières répliques par la magie du texte et de son interprétation, je suis sorti passionné, séduit et convaincu par ce beau moment de théâtre, un moment rare, un moment complet, qui fonctionne à tous les niveaux. En Chair et en Notes est une jeune compagnie d’acteurs musiciens. Je vous recommande d’aller voir Popper quand la pièce se redonnera, et d’être attentif à leurs prochaines productions.

A l’Espace Rachi : 15/05/22 : 16h30 – 16/05/22 : 20h00

Texte : Hanokh Levin (traduction Laurence Sendrowicz)
Musique : Paul-Marie Barbier
Avec : Célian d’Auvigny, Clément Barthelet, Camille de Preissac, Maxime Guinebault, Camille Arrivé
Mise en scène : Marie Frémont
Compagnie En chair et en Notes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.