1h22 avant la fin – La Scala Paris

1h22 avant la fin à La Scala Paris : succès annoncé pour la pièce de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière, où Eric Elmosnino campe avec grand talent un meurtrier besogneux, variétophobe et un peu dépressif.

Sur la scène, une belle scénographie reconstitue un appartement bourgeois aux airs de loft. Kyan Khojandi (Bertrand) passe l’aspirateur sur une musique de générique. Dis Siri, appelle la MAIF… un serveur vocal plus loin, il déclare un accident de voiture, il ne conduit pas, il était allongé au milieu de la route. Bertrand veut mettre fin à ses jours, il s’apprête à sauter quand on frappe à sa porte. Il ouvre, c’est Eric Elmosnino, tout de noir vêtu, un pistolet à la main. Je viens vous tuer.

1h22 après la fin est une bonne pièce de boulevard dont on sort content d’avoir passé une bonne soirée, en se gardant bien de raconter la fin

Le texte de Matthieu Delaporte, qu’il met en scène avec son complice Alexandre de La Patellière, est intelligemment ciselé, enchaîne les retournements de situation, chacun trouvera des traits de l’humour qu’il apprécie dans cette histoire abracadabrante, ponctuée par les musiques de Jérôme Rebotier, qui commence avec l’arrivée d’un homme venu tuer son voisin parce qu’il s’ennuie, et qui finira sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré.

La distribution est taillée pour faire venir vers une forme plus traditionnelle du théâtre le public qui apprécie le stand up plus que le boulevard. Eric Elmosnino, en pleine forme, la survole, il campe son personnage avec grand talent, il s’amuse, on lit dans ses yeux le plaisir qu’il a à être sur scène, solidement installé dans son meurtrier besogneux un peu dépressif. Face à lui, Kyan Khojandi s’applique à trouver sa place dans la vie, et Adèle Simpha, lumineuse, intervient dans le dernier acte, son morceau de bravoure ouvrant la séquence finale, forcément un peu mélo.

La salle était pleine, qui a salué chaleureusement Eric Elmosnino, et elle a réagi avec enthousiasme à cette pièce à qui on peut sans trop se tromper prédire un succès public et une belle récolte de nominations.

A La Scala Paris jusqu’au 31 mars 2022
Du mardi au vendredi : 21h00 – samedi : 16h00, 19h00 – dimanche : 17h00

Texte : Matthieu Delaporte
Avec : Kyan Khojandi, Eric Elmosnino, Adèle Simpha
Mise en scène : Matthieu Delaporte, Alexandre de La Patellière

Visuel : Pascal Gély

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.