L’élevage des enfants

L’élevage des enfants au Théâtre de Nesle : le spectacle a besoin de se roder, il m’a renvoyé à mes souvenirs, il est au fond attachant.

Sur la scène, deux tabourets, deux pupitres, tout en plexiglas. Un homme et une femme entrent, ils viennent donner une conférence, nous raconter les joies, les plaisirs d’avoir des enfants. Tout bascule le jour de l’épreuve de philo du bac, au réveil c’est encore un enfant, il rentre dans la salle comme dans la vie d’adulte. Mais tout avait basculé le jour de la naissance, d’ailleurs la femme peut-elle être absente ce jour là ?

Le texte s’inspire du livre d’Emmanuel Prelle et d’Emmanuel Vincenot paru en 2014, qui fourmillait d’anecdotes, de moments, de conseils… de révélations parfois, et qui reste un bijou de fraicheur. C’est un vrai plaisir de le voir prendre vie sur scène, et d’entendre les rires du seul enfant présent.

L’adaptation fait se succéder des séquences, nous sommes parfois sur un plateau télévisé, parfois dans le cocon de la famille Plume. Pourquoi pas. J’ai regretté que les voix d’Eric Julliard et Aurélie Treilhou restent cantonnées à une gamme réduite, et que le jeu manque parfois de pèche, la salle était il est vrai réduite et pas très répondante. Quand même.

J’ai passé un bon moment, j’étais, je suis père, ce mot d’élevage… Je me souviens d’un repas, sans doute un déjeuner de famille, qui trainait en longueur, un des enfants s’énerve, je le reprend sans trop insister. Un autre m’interpelle, qui s’estime victime d’une injustice, lui s’est fait engueuler pour la même chose… j’ai (maladroitement) répondu qu’il y a des jours pour se faire plaisir, d’autres pour faire de l’élevage, que ce jour là était pour se faire plaisir. Mes oreilles en sifflent encore… mais maintenant que tu as l’âge de devenir parent… si le mot était mal choisi… il y a quand même des moments où on assure l’éducation de ses enfants, et d’autres où on savoure l’instant avec eux. Et dans ces moments, ne laisse pas les parents des autres s’en mêler, l’élevage de tes enfants est ton affaire, et seulement la tienne.

Une sorte de Cafe con Leche, finalement, dont on apprécie qu’ils collent aux dents par souvenir autant que par goût.

Au Théâtre de Nesle jusqu’au 17 novembre
Le mardi à 19h15

De et avec : Eric Julliard, Aurélie Treilhou d’après le livre d’Emmanuel Prelle et Emmanuel Vincenot
Mise en scène : Hélène Darche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.