Le Tourneseul

Eric de Dadelsen, Cløv, donne Le Tourneseul aux Déchargeurs. Un partage d’émotions, une suite de chroniques parlant du monde et des hommes. Il crée des mots, les partage, des mots qui ouvrent leur sens et la réflexion du spectateur. A savourer.

(c) GAF

La scène est vide, il y a juste une grande croix de bande adhésive vers l’avant. Le noir se fait, un homme arrive, clown et clochard, il porte une poubelle. Cet homme, c’est Cløv, le clown d’Eric de Dadelsen. Il entre, il parle.

Cløv parle de lui, du monde, des hommes. Le Tourneseul est une suite de chroniques, de regards posés sur le monde, sur les hommes qui sont le monde. Un regard affûté, une loupe. Cløv va parler d’histoire, d’économie, du travail, d’environnement, d’obscurantisme, de migrations, toujours à travers les hommes, il va les dessiner d’un trait corrosif, en donner une vision très sociale.

Cløv est un conteur, il est manichéen, il y a chez lui le petit, il le couve d’un regard affectueux, et le gros, celui qu’on se doit de détester.

Cløv est surtout un poète, il est bon, il est généreux, il invente des mots, des mots à lui. Des mots qui font sourire. Des mots valise, plein de sens, qui font réfléchir. Des mots cadeaux, on les ouvre, on les découvre. Comme un sculpteur tord et soude le métal brut, Cløv utilise les mots, les forme, les assemble.

J’ai savouré, j’ai écouté les mots, je me suis laissé embarquer par chacune des séquences. Il y a celles auxquelles j’ai adhéré pleinement, celles où j’ai trouvé que le trait était forcé, s’éloignait trop de la réalité.

Cløv, c’est Eric de Dadelsen. Il a pris la suite de Sol, le personnage de Marc Favreau, une légende au Québec, comme on reprend un habit, en le mettant à sa taille, en l’habitant. En transmettant l’essentiel, la poésie, le jeu avec les mots. La chronique sociale acide. L’émotion et la bonté.

A savourer sans modération.

Texte : Marc Favreau, Eric de Dadelsen
Avec : Eric de Dadelsen
Mise en scène : Maurice Casagranda

Aux Déchargeurs du 29 octobre au 16 novembre
du mardi au samedi : 21h00

En tournée :
Festival d’humour de Soyaux (16) : 21 novembre
Art Maël – Lanouée (56) : 7 février
Saint Brieuc de Mauron (56) : 8 février
La Chapelle Caro (56) : 9 février

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.