Métropole

Six personnages se croisent, ils attendent la fin de l’histoire, elle se termine en queue de poisson.

Metropole ok_0187 - min

Dans la salle, les spectateurs entrent, s’installent, se parlent, regardent la scène. Sur la scène, les personnages sont déjà là, ils se parlent, regardent la salle.

Ils sont six. Un homme d’affaires, féroce, qui étale son âme auprès d’une stripteaseuse ; sa fille, humanitaire idéaliste, qui refuse l’argent de son père, qui termine une école de commerce; son copain, qui finance ses études de médecine en rangeant les stocks d’une supérette; sa soeur, qui fait des ménages à La Défense et rue St Maur; son voisin du dessous, qui cherche du travail; sa femme, traductrice de poésie et stripteaseuse.

Morceau de vie après morceau de vie, ils vont faire connaissance, se dévoiler, jusqu’au dévoilement final.

Je suis ressorti dubitatif de la représentation. Au bout de vingt minutes, tout est posé, on sait comment ça va se finir, on peut se caler et attendre l’explosion finale. Elle va se produire ? non, ça repart pour un tour. La pièce dure deux heures, se termine en queue de poisson, comme un film de Claude Sautet, au fond, rien n’a changé. Je ne m’intéressais pas vraiment au sort des personnages principaux, les nombreuses erreurs de texte n’aidaient pas.

Il y a les personnages secondaires. Mehdi, joué par Ali Esmili, désarmant. Latifa, interprétée par Gaëlle Héraut. Latifa sourit, elle déborde de gentillesse, son regard transpire la bonté. C’est la fleur du spectacle, le seul personnage qui m’a vraiment intéressé, l’acteur dont le jeu m’a emporté. Le texte lui donne un monologue monumental sur la fin de la Commune, qu’elle envoie du fond de la scène. Le moment que j’ai savouré.

Au théâtre de La Reine Blanche jusqu’au 30 décembre 2018
Du mercredi au samedi : 20h45 – dimanche 15h00

Texte : Vincent Farasse
Avec : François Clavier, Ali Esmili, Laure Giappiconi, Ève Gollac, Gaëlle Héraut, Aymeric Lecerf
Mise en scène : Vincent Farasse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s