La récompense – Théâtre Edouard VII

Un univers qui chancelle, un entourage qu’on ne comprend plus, une vraie raison d’angoisser, mais la vie est généreuse, à la fin elle vous récompense, en tout cas c’est la leçon que j’ai tirée en assistant à cette représentation de La Récompense au théâtre Edouard VII.

Recompense

Martin (Daniel Russo) va recevoir le Grand Prix des Historiens, tous les lauréats précédents sont morts dans l’année de la réception du prix, alors forcément il a peur d’être le suivant. Avec Fabienne (Alysson Paradis), sa nouvelle compagne écofanatique, il vient assister à l’anniversaire surprise annuel de Véronique (Anne Jacquemin), la femme de son frère Lucas (Lionel Abelansky) , pédiatre.  Mais Lucas et Véronique se séparent, mais Martin et Véronique ont eu une aventure 5 ans auparavant, mais Véronique, mais Fabienne etc… bref un vaudeville classique, qui respecte les codes du genre, bien troussé par Gerald Sibleyras. Je l’ai trouvé un peu moins pétillant que Un Petit Jeu Sans Conséquences, et manquant d’un zeste de causticité.

Bernard Murat en a fait une belle mise en scène, le jeu de Daniel Russo et de Lionel Abelansky est bien contrôlé, à aucun moment ils ne tombent dans le travers d’en faire trop que j’ai pu voir parfois sur la même scène.

La pièce se déroule essentiellement derrière la maison de Lucas, au mur couvert de lierre, on est dans l’herbe comme on serait dans une arrière cuisine, c’est là que se passent les vraies choses, pendant que se déroulent l’anniversaire de la femme, le mariage de la fille. Hors des contraintes de la représentation, chacun se détend, se confie, les masques peuvent tomber. On est le soir, le matin, dans la journée. On sera plus tard dans une bibliothèque. La lumière et les couleurs sont vives, crues, elles apportent à la pièce le tranchant qui manque un peu au texte.

Une mise en scène efficace pour une pièce efficace, bien jouée, qui permet de passer un bon moment sans se remettre en cause, d’applaudir des comédiens de talent au sommet de leur forme… jusqu’à la récompenfe finale.

Au théâtre Edouard VII du mardi au samedi à 21h00, samedi 18h00 dimanche 15h30

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s