À nous deux – La Croisée des Chemins

Plutôt à destination des professeurs de collège qui en feront le départ d’une discussion, cette pièce traite du racisme (de la xénophobie, plutôt), de ses sources (pré-juger, généraliser), de l’acceptation de l’autre et de ses différences… et de l’inéluctabilité de la chose, l’essence de l’autre est d’être étranger avant de devenir notre prochain.

Ça m’a rappelé le temps où, à Marseille, j’ai entendu un immigré (de longue date) arménien et un fils d’immigrés italiens tenir la position qu' »il faut foutre les bougnoules à la mer », en l’occurence les comoriens.

Je reste dubitatif sur la capacité de la pièce à trouver un public hors des collèges et autres associations luttant contre le racisme.

Le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s