Démons

Démons aux Déchargeurs : Lars Norèn livre deux brebis affaiblies à un couple de loups pervers et manipulateurs qui se nourrissent de la souffrance, la leur autant que cette des autres, il observe le résultat avec un regard d’entomologiste, il laisse le spectateur fixer ses propres limites. Un texte très bien servi par une distribution solide et homogène.

Lire la suite