Le Gorille

Enorme. Brontis Jodorowsky est énorme et magistral dans Le Gorille. A voir. Absolument.

Il y a le texte. Le Rapport pour une Académie de Kafka. Alejandro Jodorowsky le revisite, élague, le rend pétillant, dans le texte comme dans la mise en scène.

Il y a Brontis Jodorowsky, qui est Le Gorille. Un formidable numéro d’acteur, un jeu qui emporte dès la première minute. Absolument tout son corps est le Gorille, dans chaque mouvement, chaque geste, chaque posture, chaque geste, Brontis Jodorowsky est Le Gorille. Le Gorille qui fait l’homme, qui a appris à faire l’homme pour trouver une issue à défaut de liberté, qui joue des sentiments qu’il ne comprend pas. Il est fier d’y être arrivé, sans en être satisfait.

Il faut aller voir Le Gorille. Pour la performance de Brontis Jodorowsky. Ce qu’il fait est énorme, magistral, bluffant.

Allez voir Le Gorille. Vous serez ailleurs, et vous y serez bien.

Au Lucernaire jusqu’au 3 novembre 2019
Du mardi au samedi : 21h00 / dimanche 18h00

Texte : Alejandro Jodorowsky d’après Franz Kafka
Avec : Brontis Jodorowsky
Mise en scène : Alejandro Jodorowsky

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s