Les 3 Coups – Festival de théâtre amateur – Courchevel / La Tania

J’ai eu la chance de participer, en tant que membre du jury, à Les 3 Coups – Festival de théâtre amateur à La Tania, station familiale qui fait partie de Courchevel, dont c’était la cinquième édition.

Les3Coups

Le festival se déroule dans la salle de spectacle de La Tania, une belle salle en gradins dans laquelle peuvent prendre place environ 150 spectateurs. Grace au soutien de Pierre et Vacances, les troupes et les membres du jury sont confortablement hébergés pendant la durée du festival dans ce petit coin de paradis.

Le spectacle s’est ouvert sur une représentation de Valjean, spectacle éligible aux Molières 2019, écrit et joué par Christophe Delessart, qui faisait partie du jury, avec Dragana Smiljanic et moi même. C’était la quatrième fois que je voyais Valjean, je suis une nouvelle fois resté scotché, j’ai beau avoir lu les Misérables, avoir vu le spectacle, je découvre l’histoire à chaque fois.

Pendant trois jours, avec une représentation à 18h00 et une représentation à 21h00, les troupes se succèdent sur scène, et débriefent avec le jury le lendemain matin – nous avons essayé d’être toujours bienveillants et constructifs. Nous avons vu :

  • Albertine en cinq temps / Compagnie Coup de Théâtre
  • Un nouveau départ / Compagnie Les Amuse-bouche
  • Mais n’te promène donc pas toute nue / Compagnie Bruine Rouge
  • Hors Contrôle / Compagnie Grain de Scène
  • Pericoloso / Compagnie La Comedia
  • Porte de Montreuil / Théâtre Dépareillé

J’ai vécu de grands moments, ressenti de belles émotions, vécu des moments de grâce, quelques moments de solitude aussi. Les troupes se qualifient d’amateur, j’ai assisté à des représentations professionnelles dont le niveau de jeu, la scénographie ou la qualité de la mise en scène étaient bien inférieurs. Ce sont des amateurs, ce sont surtout des passionnés, il faut de la passion pour jouer une pièce soixante dix fois dans différents coins de France. A tous ces passionnés, je dis bravo, puisse votre enthousiasme continuer à être courageux.

Le festival Les 3 Coups attribue deux prix :

Le Prix du Public : Un Nouveau Départ / Compagnie Les Amuse Bouche

Le soir de Noël, Catherine, fière de sa réussite professionnelle, trouve devant sa porte un SDF qui, quant à lui, ne croit plus en rien. Par provocation envers sa fille qui lui assène qu’elle n’a pas de coeur, elle décide d’inviter ce SDF, Michel, à partager leur dîner de Noël. Cet homme va bouleverser leur existence.

J’ai apprécié cette pièce, j’ai ri, c’est un bon boulevard dans lequel – pour une fois – il n’y a aucune infidélité. Les personnages sont clairement dessinés, la mise en scène est efficace, le public a vigoureusement applaudi à la fin de la représentation. C’était le choix de Baroudeur.

Texte : Antoine Rault

Le Coup de Coeur du Jury : Porte de Montreuil / Théâtre Dépareillé

Deux hommes échangent sur les sujets les plus divers, comment aller Porte de Montreuil, fantasme ou fantasmes, comment faire la pâte à crêpes, comment en mesurer les ingrédients, les téléphones et Internet… ils poussent leurs arguments jusqu’au bout, atteignent l’absurde et le non sense.

J’avais vu la pièce dans une mise en scène très dépouillée, deux hommes seuls sur scène, sans accessoires, dans la lignée des Frères Ennemis. J’ai adoré la patte du Théâtre Dépareillé, qui met une malle de trois mètres de large sur la scène, dont les personnages – maquillés un peu comme des clowns – vont sortir comme deux danseuses sortiraient de leur boite à musique, dont ils vont tirer des accessoires – plus ou moins en rapport avec le texte – avec lesquels ils vont jouer tout en se parlant avec bienveillance. C’était le choix de Fléchette

Texte : Léa Fazer

Prix d’interprétation : Danilo Righetti / Hors Contrôle / Compagnie Grain de Scène

Hors Contrôle est une pièce à deux personnages. Claire est inspecteur des impôts, elle vient contrôler Alexandre, chef d’une entreprise en perdition. Ils vont se détester, se découvrir. Deux personnages, trois acteurs.

Danilo Righetti est ce troisième acteur. Vêtu de blanc, silencieux, il accueille les personnages, anticipe leurs mouvements, ressent leurs émotions. Grâce à lui, ce qui ne serait au fond qu’une comédie sentimentale devient un moment de poésie, de pudeur. Il m’a – il nous a – transporté(s). Chacun d’entre nous avait une vision différente de sa nature : un ange, la mort, un passeur, un conteur… Il m’a touché, hypnotisé, emporté.

Le jury – souverain – a tordu le règlement et créé pour lui, pour cette fois, ce prix d’interprétation.

Texte : Didier Beaumont

Direction artistique du festival : Marie-Claire Thooris

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s