Saloon

Un village, des hommes s’affrontent pour la fille du saloon jusqu’au duel final, le cirque Eloize raconte avec poésie et en musique country un moment de vie des chercheurs d’or du XIXe siècle.

Saloon.jpg

Trois musiciens chantent autour d’un feu. Un cow boy mime son agilité au pistolet. On est dans une mine, dans une ville près d’une mine. Des hommes, en nombre. Des femmes, peu. Dans le saloon, la femme de tous, ils sont tous amoureux, elle en aimera un seul. Tout est en place pour que les sangs s’échauffent, que les muscles se montrent, que l’amour surgisse.

Eloize (prononcez é-loi-ze) est un mot de patois acadien qui signifie Eclair de chaleur, et c’est bien de ça qu’il s’agit, d’un éclair de chaleur au sein d’une communauté humaine.

Saloon, c’est une histoire, une comédie musicale,  romantique et acrobatique. Un moment de vie, montré d’une façon bluffante, qu’on savoure les yeux écarquillés. Il y a de la musique. Il y a des numéros de cirque, qui s’insèrent dans l’histoire, ou qui l’illustrent. Une perche, une roue, un cerceau, une balançoire, des sangles, des acrobaties. Il y a une chorégraphie, le lasso et le fouet y ont leur place. Il y a une poursuite, on est presque dans un western. Il y a, forcément, un duel final, un shérif. Une histoire, jouée, dansée, racontée en musique country. Musique jouée (partiellement) et chantée en live.

J’attendais un spectacle de cirque, j’ai eu bien plus… Eloize est un spectacle fascinant, nous étions 6, chacun l’a perçu en fonction de son histoire, de sa sensibilité. En ce qui me concerne, j’hésitais entre le Festival de la Force Basque – le vrai, dans lequel les villages voisins se défient, avec ses défis et ses intermèdes chantés, celui qui se termine forcément autour d’une table – et un concert de country dont chaque chanson serait jouée sous nos yeux.

Notre synthèse à tous ? la poésie qui ressort du spectacle, et l’admiration de l’énergie que les acteurs savent déployer au moment des numéros circassiens.

Un excellent moment, donc, que Fléchette a rythmé de son rire, dont Baroudeur est sorti des étoiles dans les yeux?

Au 13ème Art jusqu’au 6 janvier 2019 et en tournée (Marseille, Albi, Istres, Roubaix) jusqu’au 26 janvier.

Par le Cirque Eloize

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.