Lettre d’une inconnue – Folie Théâtre

En une phrase : un écrivain lit la lettre d’une inconnue, ou plutôt de la femme qu’il n’a jamais reconnue.

Bon… c’est la pièce que je n’aurais pas dû aller voir. Le sujet qui l’introduit… est celui face à quoi je m’enferme à double tour dans une geôle étriquée, en ne laissant ouvert que la fente d’un guichet pour voir d’où va venir le prochain coup. Les images de la fin… bref. Allez, un peu d’acide caustique pour nettoyer ce magma psychanaliénant… Soudain, une inconnue ne vous offre plus de fleurs… voilé, c’est dompté.

Mais quand même… Deux Stefan Zweig en une semaine, admirable, non ?

J’ai admiré le jeu de Laetitia Lebacq. Elle vit la pièce sous nos yeux, de la première à la dernière seconde. Le texte roule, déboule, sans lui laisser un instant de pause. Elle joue vraiment super bien.

Je me suis plus senti entomoligiste qu’empathique, elle parlait à mon cerveau. J’ai trouvé la scène encombrée, ne laissant pas trop de place à l’imagination du spectateur, et surtout contraignant la mise en scène. J’ai d’ailleurs trouvé que la mise en scène en faisait trop, qu’il y avait des moments de gesticulation qui n’apportaient rien, voire des explorations à la lampe de poche qui suivaient trop la lettre du texte.

Un peu comme si l’équipe avait eu peur du texte et de son sujet, peur de tomber dans le pathos, et du coup s’était retrouvée à surjouer l’absence de sobriété.

La salle était conquise, a longuement applaudi à la fin, c’est l’essentiel, une pièce dont les spectateurs sont contents !

Le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s