Le Songe d’une Nuit d’Été – Le Proscénium

En une phrase : quand la magie se mèle de contrarier les amours, quand le destin s’emmèle.

Habituellement, on a droit à une longue représentation, 25 acteurs au milieu d’un décor pompeux qui rendent l’histoire cryptique.
Là, non. 8 acteurs, un plateau vide. Une heure et 5 minutes.

La magie a pris, j’ai adoré. L’intrigue était là, limpide, claire. Les acteurs virevoltaient, passant d’un rôle à l’autre au fil des accessoires sortis des caisses qui délimitent le fond de la scène.

Tous égaux, tous bons.

Raphaël, pas encore 7 ans, a adoré aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s