Columbo – théâtre Michel

En une phrase : le lieutenant Columbo élucide le meurtre d’une femme par son mari psychiatre manipulateur. Pour ceux qui n’ont pas connu les années 70, Columbo est le héros d’une série éponyme, un enquêteur fouineur et têtu, revêtu d’un imperméable miteux, fumeur de cigare, et attaché aux détails insignifiants.

Les épisodes duraient une heure, la pièce dure une heure quarante. Alors, forcément, c’est lent. Très lent. Si lent que pour la première fois Baroudeur s’est endormi au théâtre. D’un autre côté, il ne fallait pas brusquer la salle, la moyenne d’âge était… élevée, disons que le public était là pour la nostalgie de ses vertes années, et non pour découvrir le charme des 60’s à Los Angeles.

La pièce se passe tantôt dans le cabinet du psychiatre, tantôt dans son salon, un ballet dans la pénombre permet la transformation en quelques minutes. Ces transformations sont les moments qui ont le plus eu mon attention, veiller à chaque détail, me demander à quoi sert le panneau qui n’est pas tourné (spoiler : il s’agit en fait de la réserve d’alcool dans le cabinet du psychiatre)

La pièce se donne 7 fois par semaine depuis un mois et demi, elle s’est installée dans ses pantoufles, ronronne doucement, ça se sent. Martin Lamotte se demande manifestement ce qu’il fait là, il fait le job, sans le moindre plus, un Columbo plus lymphatique que nature. Heureusement Pierre Azéma fait quelques efforts, il donne un Roy Flemming manipulateur et pervers qui sauve (un peu) ma soirée.

OliveOyl a trouvé la pièce longue, et lente. Baroudeur a suivi « sauf la partie où je me suis endormi ». Le public figé s’est réveillé, a applaudi poliment, s’est laissé arracher un second rappel malgré lui.

Le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s