Don Quichotte – Théâtre 13 Seine

En une phrase : un plateau de cinéma,une troupe joue Don Quichotte, les histoires se mèlent et s’entremèlent de façon hallucinée et jubilatoire.

La pièce commence… par l’interview du metteur en scène, déjà halluciné et décalé, soumis au feu roulant de questions qui le laissent sans voix. Jérémie Le Louët est à la fois le metteur en scène et Quichotte, Julien traduit… et est déjà Sancho Pança.
La pièce, le spectacle, se déroule, déjantée, hallucinante. Si on m’avait dit qu’un jour je trouverais la scène du Théâtre 13 Seine étriquée… Rossinante semble venir des machines de Nantes, les spectateurs filmés deviennent les moutons. Les grands moments du livre sont là, la mise en abyme du livre se poursuit sur scène, les acteurs déploient une énergie fascinante, on navigue sans se perdre entre l’histoire essentielle, ses incidentes, le plateau de tournage, l’imagination des personnages.
Chaque moment m’a surpris, aux deux sens du terme, pris par surprise, étonné. La scène évolue sous nos yeux, l’entracte n’en est un que pour l’histoire essentielle, pas pour nous. Une tempête ? Il n’y a qu’à demander, elle ne sera pas petite. Un costume de lumière ? Il ferait blémir d’envie certains héros et leurs sabres laser.
Même la malédiction qui frappe le film de Terry Gilliam est là.
Une mention spéciale pour Jérémie Le Louët, croisé au bar du théâtre après la pièce, encore hallucinant, encore dans la magie de l’instant.
Une mention particulière pour le jeu de Julien Buchy, et la voix magique, envoutante, de Dominique Massat.

Le Théâtre 13 a encore osé, et j’ai encore aimé.

Pour en savoir plus : le site du théâtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s