Pas exactement l’amour

Pas exactement l’amour à La manufacture des Abbesses : sur un texte puissant d’Arnaud Cathrine, une pièce qui donnera à ceux qui sont enfermés dans les restes d’un amour impossible une lueur d’espoir, celui de pouvoir avancer

Sur la scène, un tableau blanc, un tas de chaises blanches, un paravent blanc. Une femme dans le paravent, A la radio, la grève continue, il n’y a plus d’infos. Elle travaille dans un hopital, est en deuil depuis deux semaines, subit les visites et le soutien de ses proches. Elle exprime sa douleur dans un long monologue.

Plus tard, elle reprend ses activités, anime un groupe de parole, trois patients plus ou moins calmes, tous blessés. Des blessures d’amour, chacun la sienne. L’une se sent abandonnée sur un quai de métro, le deuxième trahi par son amour d’adolescence, la troisième méprisée. Une pause cigarette est l’occasion pour un visiteur de les rejoindre, qui porte la blessure d’un ami, celui là est érotomane. Ils parlent, ne s’écoutent pas vraiment, se jugent. Ils finiront par utiliser le visiteur de passage pour donner un support physique à leur histoire, le voilà qui devient un ludion ballotté sur les restes de leurs blessures.

Le texte d’Arnaud Cathrine est puissant, la mise en scène de Florence Le Corre agile. Leur adaptation propose de longs monologues exigeants à une distribution pas toujours au niveau dans laquelle Lucas Bottini et Alice Serfati tirent leur épingle du jeu.

Une pièce qui donnera à ceux qui sont enfermés dans la solitude avec les restes d’un amour impossible une lueur d’espoir, l’espoir de pouvoir enfin avancer.

A La Manufacture des Abbesses jusqu’au 30 décembre 2021
Du mercredi au samedi : 19h00

Texte et adaptation : Arnaud Cathrine
Avec : Lucas Bottini, Jordan Brandao Rodrigues, Juliette Ramirez, Mathilde Salmon, Alice Serfati
Mise en scène : Florence Le Corre

Visuel :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.