Cyril Dory – chanteur affectif

Cyril Dory est à nouveau sur la scène du théâtre de Nesle, pour un récital digressif qui parle d’amour et de contrainte, un moment rare qui fait réfléchir, qui fait du bien

Sur scène, un piano droit, quelques objets dissimulés. Des annonces ferroviaires déjantées. Sous un rideau de douche rose acidulé, Cyril Dory.

Cyril Dory, qui entame son récital avec Un Homme Heureux (on tirera la leçon des paroles un peu plus tard). Et l’histoire d’un petit Bruno avec qui il se retrouve prendre le train, dont les parents se font la gueule, qui lui demande « du chantage », il s’assied au piano dans le hall de la gare Perrache, il chante.

Cyril Dory est un artiste généreux, qui fait du bien. Qui fait rire et qui fait réfléchir, et ça fait du bien. Avec son piano et sa voix, il reprend des grands titres, de ceux qu’on a gardés en tête sans forcément écouter les paroles; il chante ses propres titres, c’est un compositeur de talent. Entre deux morceaux, il parle, il digresse, il va chercher le sens de la chanson qu’il vient d’interpréter… parce qu’une chanson, c’est comme une salade, on y met ce qu’on aime et on accommode à sa sauce… et les chansons, c’est la vie…

Le mot de Bruno donne le ton, le fil conducteur du spectacle est le chantage, Cyril Dory nous emmène dans une réflexion sur la contrainte, le chantage affectif. On va parler de sentiments, être amoureux, aimer. De l’illusion du sentiment amoureux. De liberté. Des sentiments qu’on perçoit sans forcément comprendre les mots. De l’existence d’autres solutions que la contrainte. On va croiser Zazie, Annie Lennox, Madona (celle de l’époque où on fumait en boite), Diane Tell (et sa shopping list insensée), Boris Vian, Jeremy Kisling. Une parodie déjantée d’un titre sur lequel on a tous dansé ? aussi. Et deux titres personnels, les afficionados seront heureux de retrouver Karamel, ils découvriront… une pépite que je dois absolument retourner écouter.

Une fois de plus Cyril Dory m’a touché, fait réfléchir, rire. A nouveau, je suis rentré dans son univers acidulé, dans son interrogation. Encore une fois, je suis sorti de son spectacle heureux, détendu, bien. Les idées claires.

Allez écouter Cyril Dory. Quand il chante, quand il parle. Vous passerez un moment rare. Que, je vous le souhaite, vous aimerez. En ce qui me concerne, je l’aime.

L’avis de Fléchette : j’a vu le spectacle deux fois. J’ai beaucoup aimé. J’étais contente de retrouver ma chanson préférée (Karamel). Cyril Dory nous emmène dans son univers, dans les choses qu’il a vécues, et je trouve ça bien, il y a des choses droles, des choses moins droles, mais la vie c’est comme ça. Il y a une nouvelle chanson, on n’en entend pas souvent des comme ça.

Au théâtre de Nesle dans le cadre du festival 7.8.9
Lundi 23/09 – 20h00 / vendredi 27/09 – 19h00

Avec : Cyril Dory

Une réflexion sur “Cyril Dory – chanteur affectif

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s